top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurL.

Dosseh - Trop tôt pour mourir

Dernière mise à jour : 3 nov. 2022

Ça y est, l’Orléanais est enfin de retour après plus de 2 ans d’absence. Pour entrer directement dans le vif du sujet, l’album contient 19 titres donc est assez long mais permet à Dosseh de montrer qu’il est à l’aise dans tous les styles.



Une technique de rap efficace sans fioritures qui colle aussi bien aux productions trap que drill. Les toplines fonctionnent très bien. Et on a même le droit à quelques titres à thèmes, avec des storytellings touchants (dont « Djamel » qui fait déjà pas mal de bruit).


On a le droit à 7 feats. Les meilleurs mélodistes du rap francophone actuel sont présents (Tiakola, Leto, Zed) et apportent de la fraîcheur avec 3 beaux futurs hits. Le reste des feats sont nettement moins marquants surtout de la part de l’écurie SPKTAQLR. Dinos, et Lacrim n’apportent aucune plus value à l’album, et c’est bien le dernier Momsii qui se fait remarquer sur un passe-passe sur fond d’appel téléphonique bien impactant.


A vouloir montrer qu’il maitrise tous les katas du rap, Dosseh fait passer son album comme un bon projet de rap francophone mais pas comme une pièce maitresse et personnelle qui perdura dans le temps.

Pour finir, c’est donc un album où tout est bien dosé à part peut-être le nombre de titres (des featurings de trop ?) mais qui souffre aussi peut-être d’un manque de direction artistique globale.


Top son : FLEUR D'AUTOMNE


Comments


bottom of page