top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLéonard P

Luidji, le récit de son premier succès

Dernière mise à jour : 26 juin


Luidji déchaîne les passions depuis quelques années. Véritable rappeur poète, il a aujourd’hui accumulé une fanbase solide de quelques millions d’auditeurs mensuels sur les plateformes de streaming. 



Mais comment Luidji a créé la recette de son succès ? Comment Foufoune Palace a vu le jour ? Comment Tristesse Business : Saison 1 est né ? Réponse dans cet article.


Luidji Alexis voit le jour lors d’une froide journée de janvier 1991. Originaire de Villiers-Le-Bel dans le Val d’Oise, il est le fils de parents d’origine haïtienne.



Il grandit dans le 93, à La Courneuve et à Aubervilliers, avant de déménager à Issy-les-Moulineaux lors de ses années lycée.


Ses débuts dans le rap se font à l’époque des rap contenders, au début des années 2010. Il fonde le collectif Capsule Corp avec un certain Dinos, Tuerie et Beeby (son demi-frère). Il y a même un rap contenders de Luidji où l’on peut les apercevoir dans le public.



On peut retrouver ses premières performances en freestyle sur la chaîne Dailymotion aux côtés de noms d'autres futures têtes d'affiches comme Georgio, Dinos, Abdallah



En 2012, il sort son premier EP, simplement nommé… 2012. Grâce à cet EP, il se fera repérer chez Wagram Music, où il signe un contrat pour 2 EPs et 2 albums. Ces deux EP sortent respectivement en 2014 et 2015 : “Station 999” et “Mécaniques des fluides



Ces années lui serviront pour expérimenter d’autres carcans du rap ou même de la musique en général. Peu concluants, ces deux EPs remettent en question la vision artistique de Luidji.

Fin 2015, il présente un morceau à sa maison de disques, qui refuse de le sortir. Ce son, Luidji décide quand même de le sortir aux dépens des règles de son contrat. Et ce morceau, vous le connaissez très bien…




Foufoune Palace devient le premier gros succès de Luidji en streaming et renforce sa volonté de s’émanciper de sa maison de disques. Désireux de se voir indépendant, dû à des désaccords de plus en plus fréquents avec sa maison de disques, il quitte Wagram Music en 2017.


Il monte alors son propre label en indépendant, Foufoune Palace, baptisé comme une ode à son indépendance retrouvée. Luidji se concentre sur la sortie de singles, qui sont sa principale source de revenus à cette époque.

“Foufoune Palace, bonjour…”

C’est par cela qu’il sortira ses premiers hits, comme Marie Jeanne, Reste en Soif ou encore 488. Tous ses morceaux sont regroupés dans une playlist qui participe à multiplier ses auditeurs par 16 !



Cette formule va payer. Le 9 novembre 2017, Luidji sort “Pour deux âmes solitaires (Part.1)”. Un énorme succès, très bien accueilli par de nombreux nouveaux auditeurs, c’est son véritable tube, qui culmine aujourd’hui à 67 millions de streams rien que sur Spotify.


Le morceau est à ce jour son titre le plus streamé. Sans le savoir, Luidji sort le morceau qui changera à jamais sa carrière dans le rap.


Il enchaîne 10 jours plus tard avec la seconde partie, qui scellera le succès de cette série. Luidji se construit une fanbase fidèle qui comprend et encense son talent et sa direction artistique.



Avec cet enchaînement de bonnes aventures, Luidji commence à avoir l’envie et surtout les moyens de se pencher sur son premier véritable album. Il voulait créer un album qui marche, qui marque, et surtout, qui résiste au temps. Luidji lance alors le processus artistique.

Avec l’énorme succès de la trilogie “Pour deux âmes solitaires”, Luidji se rend compte que ce qu’il aime faire et ce que ses fans veulent, c’est du storytelling. Luidji se pose alors face à un cahier, et débite tout ce qui a pu lui arriver dans la vie. De ses notes découlent 17 émotions distinctes, qui donneront les 17 tracks de Tristesse Business : Saison 1.



Comments


bottom of page